Suicide dans la K-POP: encore une chanteuse morte

La Police pense que Goo Hara, de 28 ans, a mis fin à sa propre vie

Encore une star de K-POP qui commet un suicide. C’est ce que pense la police de Séoul, capitale de la Corée du Sud. Cette fois, la chanteuse trouvée morte est Goo Hara. Elle avait 28 ans et travaillait dans la musique depuis 11 ans.

Goo Hara a été trouvée seule dans son appartement. Ce qui était aussi le cas d’une ses meilleurs amis, la chanteuse Sulli, qui s’est aussi suicidée il y a environs un mois. Dans le cas de Goo Hara, ce n’était pas la première fois qu’elle tentait le suicide. 

Il y a six mois, elle a été hospitalisée pour tentative de suicide. Elle s’en était remise physiquement, avait demandé pardon à ses fans et avait repris sa carrière. Cependant, ses proches racontent que la jeune femme n’allait toujours pas bien. 

Les raisons 

Bien qu’étant connue, avec un succès financier considérable, et aimée par des millions de personnes, la jeune chanteuse a décidé de mettre fin à sa vie. 

Cela démontre malheureusement, que n’importe qui peut souffrir de dépression et commettre le suicide, même si, il n’y a pas de raisons apparentes.

« Le nombre de suicides dans le monde entier est effrayant », rapporte l’écrivain Núbia Siqueira, sur le blog de l’évêque Macedo. « Les raisons derrière ces pensées suicidaires tournent autour des déceptions dans la vie amoureuse, des pertes de bien ou des êtres chers, une dépendance chimique, chômage, abus sexuel, mais la plus grande raison est la dépression. 

Goo Hara, Sulli et d’autres stars de la K-POP ont commis le suicide après des graves crises de dépression. Selon ce qu’explique Núbia, cela se produit, car « la dépression vole l’envie de vivre et ne donne plus de sens à la vie. Ainsi la famille, la carrière professionnelle, l’argent ou les amis perdent leurs sens » . 

Angoissés, beaucoup de dépressifs pensent que la fin de la vie apportera la fin de la douleur, ignorant le fait que la souffrance après la mort est pire que la souffrance vécue sur terre. 

L’autre sortie

À part le suicide, les personnes dépressives n’arrivent pas à voir une autre sortie pour la résolution de leurs douleurs, mais il y a une autre sortie, une autre manière de se libérer de la dépression et des angoisses : Dieu

Núbia Siqueira rappel les Paroles suivantes du Seigneur Jésus: 

« Si tu peux!… Tout est possible à celui qui croit. » (Marc 9:23).

« Le mot TOUT inclut la restauration complète de votre âme, de votre corps et de votre vie dans tous les sens », affirme l’écrivain. « Alors, vous qui êtes bombardés par des pensées suicidaires, je sais qu’au fond, vous ne voulez pas cela! Vous voulez la solution à vos problèmes et la fin de votre douleur, n’est-ce pas ? Et la foi peut vous apporter cette solution, il faut juste que vous invoquiez le SEIGNEUR de toutes vos forces ».

Participez à une réunion spéciale qui se fait les vendredis, dans toutes nos églises. Dans ces rencontres de foi, il y a des prières spéciales pour ceux qui souffrent des douleurs de l’âme, comme la dépression. Dans notre Cathédrale, à Bruxelles, les réunions sont à 10 h, 15 h et 19 h 30. Participez ! Ou cherchez l’Universelle la plus proche de chez vous, les adresses sont ici. Les horaires peuvent varier d’un endroit à un autre.

Une iniquité n’est jamais expiée

Dieu est un Seigneur Bon et juste, c’est pourquoi, Il ne reste pas passif, face à la chute imminente de Son serviteur. C’est pourquoi Il permet des situations incompréhensibles, afin que soit révélé ce qui n’est pas visibles aux yeux humains.

2019-11-28T12:45:34+00:00
This website uses cookies and third party services. Ok