Les jours qui ont précédé le sacrifice…

Abraham n’a pas quitté Charan, en faisant la fête ou mourant d’envie pour affronter les défis qui l’attendaient, jusqu’à arriver à l’endroit que Dieu allait lui montrer.

Les jours étaient de douleur, d’appels. Imaginez votre père en disant: «J’ai perdu un enfant, maintenant je vais en perdre un autre.» Il a tout vaincu, tous les conflits et a obéi.

Les jours qui ont précédé le sacrifice vicaire du Seigneur Jésus furent de guerre. Voyons en Luc 21:41-44:

Puis Il S’éloigna d’eux à la distance d’environ un jet de pierre, et, S’étant mis à genoux, Il pria…

Le sacrifice sépare la personne des autres. Il est individuel.

Disant: Père, si Tu voulais éloigner de Moi cette coupe! Toutefois, que Ma volonté ne se fasse pas, mais la Tienne.

Vous n’acceptez pas l’accusation du diable, en vous disant que vous êtes faible en raison des conflits. La guerre vient pour tout le monde, l’important, c’est de faire la volonté de Dieu.

Alors un ange lui apparut du ciel, pour Le fortifier.

L’ange n’est pas venu pour Le sauver du sacrifice, mais pour L’encourager, pour Le fortifier.

Étant en agonie, Il priait plus instamment, et Sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre.

Les jours, qui ont précédé le sacrifice, ont produit l’agonie, mais pour penser, qu’il n’est pas nécessaire de les vivre, instamment, beaucoup de gens sont entraînés à la frustration et à la tromperie.

Celui qui a reçu la révélation de l’Autel, fait face à la douleur du sacrifice et reçoit l’image de Dieu, cessant de vivre la douleur de l’image de l’échec.

Collaboration: Évêque Gonçalves

Source: Évêque Macedo

 

 

Du pire à la meilleur élève

Marine est pratiquement née à l'Universel. Ayant fréquenté l'EBI lorsqu'elle était enfant et la FJU durant son adolescence, tout cela paraissait "parfait", mais cela ne l'était pas...

2019-07-11T09:44:04+00:00
This website uses cookies and third party services. Ok