Je ne veux plus que ma voix porte

Mme. Cristiane, bonjour!

J’ai participé à la Réunion du Godllywood Auto-Soutien, samedi dernier et j’aimerais partager avec vous, une expérience que j’ai eue, car partager cette expérience reflète les changements que Dieu a réalisés dans mon cœur.

Pour être sincère, je ne sais pas par où commencer, mais quelque chose a attiré mon attention d’une manière différente, lors de cette réunion. Vous avez dit que le diable investit lourdement chez les femmes, pour les amener à la solitude, à cette époque d“empouvoirement”, parce que le diable connaît notre force, il sait que nous avons le pouvoir ,conféré par Dieu d’édifier notre maison.
Voilà, j’ai 25 ans, je suis à l’Universelle depuis 6 ans et je suis politisée. J’aime la politique, j’aime être au cœur des choses, débattre, les projets sociaux et tout ce qui a attrait au sujet. Je ne sais pas quand cela a commencé, mais pour détenir beaucoup d’informations et d’études à ce sujet, je suis devenue féministe.

J’ai le Saint-Esprit et des responsabilités à l’Église et je fais tout avec amour. À chaque fois que je peux aider, je suis disposée. Mais, sans m’en rendre compte, je suis devenue auto-suffisante. Indépendante. Dépendre de quelqu’un, surtout des hommes, blessait mon ego.

Je pensais que je ne devais pas avoir, en quelque sorte, une manière “fragile” et j’étais totalement contre le Godllywood. Et je priais Dieu: “Oh, Seigneur, c’est Ton projet. C’est Toi qui l’a créé. Il aide d’autres femmes et je ne peux pas être en désaccord avec tout ce qui vient de l’Éternel.” Mon cœur a toujours été très sensible à la Voix de Dieu, j’ai toujours eu de la crainte et été sincère dans mes prières sur mes désaccords.

J’ai commencé à faire les défis Godllywood et à prier, demandant à Dieu de me changer. Jusqu’à ce que je suis allée à la réunion de samedi dernier et quand vous avez parlé au sujet du grand piège du diable, pour nous, les femmes, ce fut comme retirer un bandeau de mes yeux.
J’étais féministe, non de celles, qui infériorisent les hommes ou qui sortent en montrant leurs seins dans la rue, mais du genre de celles, qui luttent pour ses droits à l’égalité, pour avoir le même salaire et le droit à la parole, cependant, luttant de la mauvaise façon et du mauvais côté. Précisément parce que je n’avais pas cette discrétion, j’étais bien des fois, vue comme une rebelle, ce que je n’ai jamais été dans mon intérieur. Mais il n’y avait personne, qui pouvait me persuader que ce n’était pas bon, que je ne devais pas lutter ainsi… Et si quelqu’un essayait, je frappais du pied, en disant que cette personne voulait me diminuer.

Je ne vous supportais pas, madame, parce que je pensais que vous vouliez faire un «club de midinettes», où tout le monde serait semblable à vous: voix suave, douce et d’une apparence fragile. Je ne me suis jamais vue de cette façon. J’étais robuste, je voulais hausser la voix. J’ai voulu être quelqu’un, je voulais revendiquer mes droits et, aujourd’hui, je vous demande pardon, pour ne pas comprendre ce que le Saint-Esprit fait par votre intermédiaire.

Il y a quelques minutes, je faisais une prière au Seigneur, pour me changer et me donner ces caractéristiques, être plus suave, plus douce et d’ailleurs même plus fragile, pour être prise en charge.
Je ne veux plus jamais perdre une réunion du Godllywood Auto-Soutien. Je veux faire toutes les tâches et je veux que les gens reconnaissent que je suis une meilleure personne, mais avant, tout cela, je veux grandir comme cet arbre, dans la discrétion je ne veux plus avoir une voix qui porte. Je veux avoir bien plus les fruits du Saint-Esprit. Je veux mettre de côté mes idéologies, mes indépendances, mon auto-suffisance. L’«empouvoirement», tout, tout.

Je veux être différente. Car, j’ai appris que, pour être forte, je n’ai pas besoin de militer et d’amener les gens à comprendre ma propre force. La force doit toujours être dans mon intérieur.

Merci, Mme. Cristiane, merci beaucoup.

JH

Collaboration: Cristiane Cardoso

Source: Évêque Macedo

 

 

Notre secret

Donner pour recevoir, c’est la loi fixe de la vie. Même Dieu ne peut pas dépasser cette loi, parce qu’elle a été créée par Lui.

Que justice soit faite!

Lorsque l’Éternel promet de montrer de nouveau la différence, il est clair que ce qu’Il a fait dans la vie des serviteurs du passé, Il le fera aussi dans la vie des serviteurs du présent.

2019-08-12T13:36:42+00:00
This website uses cookies and third party services. Ok