Allez ou restez!

L’ÉTERNEL dit à Abram: Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que Je te montrerai. Genèse 12:1

La première chose que Dieu a parlé à Abraham était une demande qui, au premier abord, semblait être répétitive. “Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père”. On aurait pu comprendre que c’était pour lui, tout simplement, quitter sa maison et aller à un endroit que Dieu lui montrerait, mais sachant que rien avec Dieu n’est un hasard et tout a une raison, comprenez ce qui est derrière cette demande…

“Va-t-en de ton pays”, à l’époque, c’était la chose la plus dangereuse qu’une personne pouvait faire, car il n’y avait pas de passeports, de documents, d’ambassades, ni de moyens de communication comme nous en avons aujourd’hui. Alors, ce serait comme si vous sortiez du Brésil, à pied vers l’un des pays voisins, sans aucun document sur où vous êtes né, qui sont vos parents et qui vous êtes. Sans la protection de votre citoyenneté brésilienne, vous n’auriez aucun soutien, ni du gouvernement brésilien, ni du gouvernement du pays où vous alliez. Dieu demandait à Abraham de laisser toute sa protection et soutien derrière lui, car Il serait sa protection et soutien.

Mais, au-delà de ne pas avoir la protection et le soutien, quelque chose d’autre était en train d’être sacrifiée par Abraham. Je me souviens, lorsque je suis sortie du Brésil, en y retournant, je ne me sentais plus brésilienne. Mes goûts, ma façon de parler, ma façon d’agir, même la façon dont j’ai commencé à penser, ont changé. Dieu voulait qu’Abraham laisse d’être, qui il était jusqu’alors. Il voulait qu’Abraham laisse ses racines et engendre de nouvelles racines, plantées par Dieu Lui-même.

Lorsque Dieu a continué à lui demander de sortir de sa patrie, la demande resta encore plus spécifique et difficile, maintenant, Abraham n’aurait plus la protection et le soutien ni des siens, mais ce n’était pas seulement ce que Dieu lui demandait de laisser.

Le sacrifice n’est pas seulement pour celui qui le fait, mais aussi pour celui qui reste. Lorsque nous avons quitté le Brésil, j’ai totalement perdu le contact avec mes proches. Avant, nous étions très proches, puis, nous avons remarqué que nous n’avions plus les mêmes sujets de conversation. En leur rendant visite, nous étions comme des poissons hors de l’eau. La famille était unie, à l’exception de nous. Parfois, je me sentais mal, comme si nous ne voulions plus en faire partie, mais que faire?

C’est probablement ce qu’Abraham a senti en laissant sa patrie. Certainement, il n’a pas été compris, ni applaudi pour cela. C’est un sacrifice de couper les liens avec les membres de votre famille, mais le plus gros reste à venir fin…

Dieu demanda à Abraham de quitter la maison de son propre père. Laisser la maison de son père, signifie, cesser d’être fils, héritier et soutien. Certainement, le père d’Abraham était déjà bien vieux et il comptait sur son fils pour prendre soin de lui et de ses biens, imaginez la déception de son père, à savoir la décision d’Abraham de tout laisser et d’aller DANS LE PAYS QU’IL LUI MONTRERAIT. Son père, probablement l’a appelé de fou, lui et tous ses proches, voisins, enfin, toute la ville.

L’obéissance d’Abraham lui a coûté bien plus que la peur de ce qui pourrait arriver. Abraham a sacrifié qui il était jusque lors… le fils, le cousin, le neveu, le citoyen. Il cessait d’appartenir à une famille, une ville, un peuple.

Je me demande, êtes-vous prêt à cesser d’être qui vous êtes envers votre famille, vos parents et votre pays? Prêt à laisser vos racines, votre histoire de vie et votre culture? Prêt à ne plus avoir le soutien et la protection des choses et des personnes sur lesquelles vous avez toujours comptées?
Si c’est non, il vaut mieux rester dans votre pays. Si c’est oui, enlacez le reste de la promesse, elle est aussi pour vous!

Je ferai de toi une grande nation, et Je te bénirai; Je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et Je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. Genèse 12:2-3

Dans la foi!

Collaboration: Cristiane Cardoso

Source: Évêque Macedo

 

 

Ne vous inquiétez de rien

La réaction de Dieu dépend de l’action de la foi. En d’autres termes, dépend de la certitude qu’Il fera ce qu’Il a promis qu’Il ferait selon Sa volonté.

Nous, les puces

Mais, et si vous n’écoutions pas notre cœur et nous nous demandions: «Qu’est-ce je fais qui déplaît à Dieu?».

En apportant une partie

Beaucoup se demandent, qu’est-ce que le Saint-Esprit a à voir avec mes offrandes? Voyons. Le livre des Actes montre le travail du Saint-Esprit dans la vie des premiers chrétiens

2019-06-07T16:50:00+00:00
This website uses cookies and third party services. Ok