Abraham le croyant

De sorte que ceux qui croient sont bénis avec ABRAHAM LE CROYANT. Galates 3:9

Actuellement, beaucoup de gens dénaturent la notion de croyance, d’où vient le mot CROYANT.

Abraham, depuis le début de son parcours de foi, a montré sa croyance, par le biais de l’obéissance dans le renoncement, la dépendance, la confiance et le sacrifice.

Est-ce que ceux, qui prétendent être croyants, vivent de nos jours, la même obéissance, en renonçant à eux-mêmes, en se plaçant sous la dépendance de Dieu, en confiant à Ses Promesses et en sacrifiant leur ego, volontés et habitudes?

Abraham n’a pas vécu dans un traditionalisme religieux et, bien moins, a été attaché aux coutumes de son temps, il a CRU et A OBÉI sans poser de questions.

ABRAHAM LE CROYANT raisonnait, lorsqu’il interrogea sa condition, en disant à l’Éternel qu’il n’avait pas d’héritier, il utilisait la tête et pas les émotions.
ABRAHAM LE CROYANT a été fidèle à son épouse, même si les circonstances de sa stérilité lui permettaient d’avoir une autre femme, il n’avait d’yeux que pour Sara.
ABRAHAM LE CROYANT était de guerre, lorsqu’il alla contre les ennemis pour sauver son neveu Lot.

ABRAHAM LE CROYANT ne restait pas indécis, à la recherche d’un soutien pour sa foi, elle était appuyée sur son Seigneur et Abraham ne suivait qu’elle, il n’était pas attaché à l’opinion d’autrui.

ABRAHAM LE CROYANT n’a pas fui du sacrifice, du début à la fin de son parcours, il savait que c’était, de foi en foi, que l’on conquit ce qui est promis par le Tout-Puissant, c’est pourquoi il ne s’est pas attaché aux terres, aux parents ou à son fils, lorsque l’Éternel le lui a demandé.

Pour ces raisons ci-dessus et plus encore, ABRAHAM LE CROYANT n’était pas un perdant dans la famille, la santé, les finances et, surtout, dans sa vie spirituelle.

C’est la vie du vrai CROYANT. Si vous n’avez pas cette vie, reconsidérez votre CROYANCE!

Voulez-vous changer votre vie? Alors, VOICI L’ASTUCE:

Portez les regards sur Abraham votre père, et sur Sara qui vous a enfantés; car lui seul Je l’ai appelé, Je l’ai béni et multiplié. Esaïe 51:2

Collaboration: Évêque André Cajeu

Source: Évêque Macedo

 

 

Notre secret

Donner pour recevoir, c’est la loi fixe de la vie. Même Dieu ne peut pas dépasser cette loi, parce qu’elle a été créée par Lui.

Que justice soit faite!

Lorsque l’Éternel promet de montrer de nouveau la différence, il est clair que ce qu’Il a fait dans la vie des serviteurs du passé, Il le fera aussi dans la vie des serviteurs du présent.

2019-05-02T15:57:28+00:00
This website uses cookies and third party services. Ok