Le VIH a fait 1,7 million de nouvelles victimes en 2018

 La plupart de personnes infectées ont eu des relations sexuelles sans protection, hors mariage.

Le virus VHI, qui est la cause du SIDA, a infecté 1,7 million de personnes seulement en 2018. Le nombre a été révélé par le Programme Commun des Etats-Unis sur le VIH/SIDA (Unaids) en mi-juillet.

Selon le documentaire « Atualização Global Sobre a Aids – Comunidades no Centro », dans lequel l’information donnée ci-dessus se trouve, plus de la moitié de toutes les personnes infectés font partie des appelés «population-clés ».

Ce groupe de personne inclus: ceux qui travaillent dans l’industrie du sexe, ceux qui prennent des drogues, les hommes qui couchent avec d’autres hommes, les transsexuels, les prisonniers et les partenaires sexuels des prisonniers.

Il est rare de voir une personne qui a été infectée à cause d’une transfusion sanguine. Les probabilités que cela se produise sont 1 sur 2 million de transfusions sanguines.

L’autre grande partie de la population infectée par le VIH en 2018 est ceux qui ont des rapports non-protégés.

Pour la directrice de l’Unaids, Gunilla Carlsson, cela est extrêmement inquiétant. Parce qu’il y a chaque fois plus de jeunes infectés.

« C’est inacceptable que 6 million de jeunes filles et adolescentes et de jeunes femmes, entre 15 et 24 ans, soient infectés par le VIH toutes les semaines » affirme-t-elle.

Promiscuité et maladie

Le virus VIH, à lui tout seul a infecté 1,7 million de personnes. Mais le nombre d’infectés par toutes les maladies sexuellement transmissibles est grand. Selon l’Organisation Mondial de la Santé (OMS), chaque jour 1 million de personnes attrapent des maladies sexuellement transmissibles (MST) dans le monde entier.

C’est tellement de personnes malade dans le monde, qu’il y a même eu une nouvelle bactérie incurable qui est apparu et qui fait des milliards de victimes.

Mais quelle est la cause de tout cela ?

Le documentaire de Unaids donne la réponse: sexe irresponsable.

Le spécialiste en relations Renato Cardoso, co-auteur du livre « Mariage Blindé 2.0 », dans son podcast, attire l’attention sur les dangers de la banalisation du sexe.

« La promiscuité n’est pas agréable », alerte-t-il. « Nous n’allons même pas argumenter avec des raisons morales ou religieuses sur ce fait, car ce n’est pas nécessaire. C’est la nature qui punit cela. La biologie punit ce genre de comportement ».

Et les punitions sont mauvaises. Et rappel ceci, même si beaucoup de personnes ne le savent pas, beaucoup de MST sont mortelles.

« Il y a beaucoup de personnes qui ne croient pas aux principes moraux, car ils pensent que cela dépend de l’opinion de chacun. Mais la biologie ne calcule pas la mode ou la nouvel aire. La Biologie suit les règles. Alors, si je couche avec un aujourd’hui, un autre demain, ou avec trois, la biologie donne son feed-back. »

La manière la plus intelligente de se protéger de ce feed-back mortel est de garder le sexe pour le mariage. La fidélité est le meilleur « vaccin » contre les MST 

La Justice de la Foi

David voulait la justice contre ceux qui voulaient lui faire du mal, mais il n’est pas resté en train de crier dans le vide auprès de Dieu pour qu’Il l’aide. Non, rien de tout cela. Il connaissait le chemin.

2019-08-12T15:39:58+00:00
This website uses cookies and third party services. Ok