Il se tue sur son vélo électrique

Le Speed Pedelec, un vélo électrique, c’est le nouveau moyen de transport qui cartonne. On compte ainsi environ 3.000 nouvelles immatriculations par trimestre. Mais attention, il faut être bien équipé car la pratique n’est pas sans danger. En témoigne la mort, dimanche, d’un jeune Anversois. Il a chuté et est mort sur la chaussée…

Dimanche matin, un jeune homme de 23 ans a fait une chute mortelle dans le district anversois de Deurne alors qu’il circulait en Speed Pedelec, un vélo électrique capable d’atteindre une vitesse de 45 km/h, a indiqué la police locale. La victime, qui ne portait pas de casque et roulait vite, a perdu le contrôle du vélo pour une raison inconnue avant de chuter lourdement. Aucun autre véhicule ne semble être impliqué dans l’accident.

« Heureusement, ce type d’accident n’est pas classique parce qu’en général, les utilisateurs de ce type d’engins sont conscients qu’ils doivent porter un casque », nous dit Benoît Godard, porte-parole de Vias.

Le Speed Pedelec, c’est la nouvelle génération de vélos électriques. Considérés comme des cyclomoteurs, ces engins sont soumis à certaines règles : casque homologué, rétroviseur mais, surtout, plaque d’immatriculation et assurance sont obligatoires ! Ces modèles de vélos électriques rapides, dotés d’un puissant moteur, peuvent atteindre 45 km/h. Conçu pour des trajets sans embûches, le S-Pedelec est destiné à ceux qui courent après le temps.

Des amendes

Souvent destiné à remplacer les moyens de transport traditionnels, il permet de se déplacer avec une grande efficacité. Équipé d’un cadre renforcé et d’une batterie souvent surdimenssionnée, il supplante la voiture sur les liaisons « engorgées ».

« C’est clairement un outil pour aller au travail », nous dit encore Benoît Godard, « Les amateurs parcourent ainsi des distances de 30 km aller/retour par jour avec le vélo plutôt que d’emprunter le bus. » Perfectionné, ce vélo a un coût certain, des modèles atteignant même les 5.000 euros !

Mais, peu importe le prix, ça cartonne. « En juin 2018, 9.521 Speed Pedelecs étaient immatriculés, dont 95,5 % en Flandre. Aujourd’hui, on estime que le nombre de Speed Pedelecs augmente de 3.000 unités par semestre. On peut donc penser que leur nombre actuel atteint environ 14.000 », nous dit encore Benoît Godard.

Qui rappelle qu’il faut rester attentif à la sécurité. Donc porter un casque ! Si vous ne le portez pas, vous risquez d’abord une amende de 58 euros. « Mais avant tout, c’est votre sécurité qui prime. Le casque est obligatoire. Autant se doter d’un bon. Il y a en effet des modèles prévus pour ce type de vélo, modèles qui sont renforcés aux tempes, notamment », conclut Benoît Godard.

Article tiré du site: lacapitale.be

2019-03-25T11:03:28+00:00
This website uses cookies and third party services. Ok